Plume Evasion est un Travel Designer proposant des séjours expérientiels et durables dans la Caraïbe

Follow Me
TOP
tambouye-tambour-bele-

Plume Evasion

tambouye-tambour-bele-

Le tambour bèlè : instrument, rythmes et danses

 

Bonjour petit colibri,

Il y a deux semaines, je te parlais du genre musical martiniquais appelé Bèlèet je te proposais de t’y initier tout en te remettant en forme grâce au Fitness Bèlè.

Aujourd’hui, je souhaite rester dans la même thématique et te parler de l’élément au centre de cette pratique : le tambour Bèlè.

Le tambour Bèlè : du tonneau à l’instrument

À l’origine, il y aurait eu des tentatives de faire des tambours directement à partir de troncs, ‘bwa fouillé’ (bois creusé), mais ça ne s’est pas développé. Ce sont donc les tonneliers qui ont fabriqué les tambours. La maîtrise de la tonnellerie était très importante à l’époque, notamment pour l’expédition des fûts de rhum. Certains tonneliers étaient experts en façonnage de tonneaux et, tout naturellement, ils ont commencé à fabriquer des tambours. C’était plus facile que de fouiller le bois, surtout sachant que les esclaves n’avaient pas d’outils.

Le tambour bèlè est recouvert d’une peau de cabri ou de mouton. En effet, sa sonorité est proche de la terre, un peu sourde. Pour serrer le tambour, on utilisait ce qu’on avait sous la mail : un cercle de fer sur lequel on adapte différents matériaux végétaux (paille de banane, cordes…). Et on le serrait très fort. Mais sans intégrer le système de serrage au tambour lui-même, à l’inverse de ce qu’on trouve en Guadeloupe pour le tambour gwoka, par exemple, dont on peut régler la tension de la peau avec un jeu de cordes.

Comment se joue le tambour Bèlè ?

Le tambour se joue couché, l’ouverture recouverte de peau étant légèrement relevée. La technique du joueur de tambour bèlè implique le mouvement de pied, de talon, pour modifier la sonorité. C’est une frappe frottée, frappée (et non pas verticale, directe, comme sur les tambours tenus verticalement). Le jeu principal est fait par la main droite. Et l’on se sert des premièreet deuxième phalanges des doigts pour frapper sur le bord du tambour. La dextérité du tambouyé fait qu’il y a plusieurs techniques de doigts, et des variantes dans le jeu. Il faut faire le pendant à la frappe principale de la main droite et ensuite l’adapter au rythme que l’on joue. Il est intéressant de noter qu’en Martinique beaucoup de musiciens jouaient le gwoka guadeloupéen avant le mouvement de reconnaissance de la tradition bèlè.

Les rythmes et danses du Bèlè

Le bèlè se compose de différents rythmes, à 2 temps, à 3 temps ou à 4 temps.

  • Le ‘bèlè rapid’, le ‘bèlè douce’ et le ‘bèlè pityé’ sont joués sur des rythmes à 2 ou 4 temps.
  • Le ‘gran’ bèlè’, le ‘belya’ et le ‘marim bèlè’ sont des danses à 3 temps.

Dans le bèlè, on danse courbé, les genoux fléchis, à la différence par exemple du ‘danmié’, qui est une danse de combat. Dans ses mouvements de lutte, le danseur de ‘danmié’ doit pouvoir rebondir, lancer les pieds et les bras. Il y a quelque chose de suspendu dans le rythme, avec des syncopes qui accompagnent les mouvements et des ‘coups d’attente’ qui permettent au danseur de se repositionner. La kalenda, autre rythme à 4 temps, est la seule danse en Martinique qui se danse seul.”

Les principales danses du noyau bèlè se dansent selon une structure carrée, comme le quadrille ou le gran bèlè. Dans la chorégraphie du quadrille, deux carrés s’entrecroisent de manière structurée. Mais à l’intérieur des deux carrés, les danseurs se livrent à des prouesses individuelles, par deux… Il faut donc intégrer les codes gestuels et relationnels entre les danseurs dans le déplacement. La grâce, les échanges dans la danse, les rencontres rythmiques suffisent à intéresser un spectateur qui découvre le quadrille.

 

Source : François Bensignor« Martinique : bèlè d’hier et d’aujourd’hui », Hommes & migrations [En ligne], 1291 URL : http://journals.openedition.org/hommesmigrations/698 ; DOI : https://doi.org/10.4000/hommesmigrations.698

 

☝🏾 Ce n’est pas fini !

Pour terminer, je te laisse avec ce clip vidéo d’un bèlè « nouveau » qui me met du baume au coeur : l’histoire narrée, les sonorités, la danse, les sourires…comment ne pas aimer ?

 

Lina

 

Post a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You don't have permission to register